Montag, 30. August 2010

Musica 2010: "fête la désobéissance musicale"

Alsace.- Iannis Xenakis, auquel Musica rend hommage cette année (21. septembre - 9 octobre), rêvait de réinventer la musique et proclamait qu’elle était un art des sons, un art de l’expression. Il voulait qu’elle soit fluctuante et débordante d’énergie comme une sorte de vertige sonore. Musica feiert den musikalischen Ungehorsam: Iannis Xenakis, der dieses Jahr von Musica geehrt wird, träumte davon, die Musik neu zu erfinden, und erklärte, dass sie eine Kunst der Töne, eine Kunst des Ausdrucks sei. Er wollte, dass sie fluktuierend ist und vor Energie strotzt, wie eine Art klanglicher Rausch.

Un demi-siècle après Metastaseis, Raphaël Cendo affirme que sa musique est faite de sons sales, saturés et qu’elle est en révolte. Il appelle à la désobéissance musicale. N’aspirent-ils pas à la même chose, chacun à sa manière : il faut renouveler l’art, remettre en cause ce qui est établi, résister et sans cesse expérimenter. Dès lors, ne faut-il pas fuir les académismes de tous ordres, résister à la complaisance en recherchant l’inouï comme une source de régénérescence, de stimulation de l’esprit ? La tâche n’est pas si facile dans un environnement qui prête à l’inquiétude, et il est souvent plus aisé de s’attacher à ce qui rassure et conforte.

Depuis sa création, Musica n’a cessé d’explorer la grande aventure des nouvelles expressions musicales des XXe et XXIe siècles en offrant à un large auditoire l’occasion de (ré)entendre les œuvres contemporaines les plus marquantes et de découvrir la création la plus actuelle. En associant l’acquis et le devenir, en confrontant les esthétiques, Musica a créé une fête d’automne, un rendez-vous de rentrée qui, chaque année, réunit à Strasbourg, autour des compositeurs et de leurs interprètes, un public aussi attentif qu’enthousiaste.

L’édition 2010 ne déroge pas à ces principes : une quarantaine de manifestations, une centaine d’œuvres dont plus d’une trentaine de créations et de premières françaises, près de soixante-dix compositeurs. Si Xenakis et Zimmermann sont nos grandes références, Peter Eötvös et Michael Jarrell nos repères, Oscar Bianchi est le principal représentant d’une nouvelle génération qui – avec Johannes Maria Staud, Aureliano Cattaneo, Raphaël Cendo ou Yann Robin – bouscule déjà ses aînés. Avec cinq orchestres symphoniques, l’opéra, le théâtre musical, le cinéma, les meilleurs ensembles européens et de nombreux solistes, le festival dessine un vaste paysage des musiques d’aujourd’hui.

Mais si Musica est ce rendez-vous d’exception, c’est aussi parce qu’il
crée depuis toujours les conditions de nombreux partenariats et d’initiatives multiples. Cette année, il convient de mentionner particulièrement les relations avec l’Université de Strasbourg qui se développent tout au long du festival, du film-concert de Wolfgang Mitterer, en ouverture, au colloque consacré à Bernd Alois Zimmermann, en clôture, sans oublier la soirée music’Arte dédiée à Xenakis et associée au lancement de la Fondation de l’Université. Les initiatives de renouvellement des publics prennent de l’ampleur avec les concerts de percussions sur le parvis de la Cathédrale, le dimanche Portes ouvertes à la Cité de la musique et de la danse en partenariat avec le Conservatoire de Strasbourg ou encore les concerts à Sélestat, Bischwiller et Saverne avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, parrainés par le Conseil Général du Bas-Rhin. Les Cartes blanches à l’Ircam et au Musikinstitut de Darmstadt ainsi que les programmes des Conservatoires Supérieurs de Paris et de Lyon, participent à la promotion des jeunes compositeurs et interprètes et à leur insertion professionnelle. Des rencontres avec la Sacem, le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine ou autour de la journée Xenakis complètent ce dispositif qui souhaite convaincre celles et ceux qui n’ont pas encore osé franchir le seuil de Musica.

http://www.festivalmusica.org

Les dates de l'Orchestre Philhamonique de Strasbourg:
A travers le Bas Rhin
Mardi 21 septembre 2010 20h30
Tanzmatten Sélestat

Mardi 28 septembre 2010 20h30
MAC Bischwiller

Mercredi 29 septembre 2010 20h30
Espace Rohan Saverne


A Strasbourg
Jeudi 30 septembre 2010 20h30
Strasbourg Auditorium de la Cité de la Musique
Entrée libre pour ces 4 concerts
Musica/Ops, en partenariat avec le Conseil général du Bas-Rhin
Bruno Mantovani direction
Marc Coppey violoncelle

Mozart
Don Giovanni, ouverture
Mantovani
Concerto pour violoncelle et orchestre
Schönberg
Verklärte Nacht (La Nuit transfigurée) 2ème version 1917 - révisée en 1943
Les abonnés OPS ont accès au tarif réduit de 14€ (au lieu de 18€) sur l’ensemble des manifestations MUSICA 2010
sauf tarifs spécifiques indiqués.

Programme détaillé de Musica 2010 http://www.festivalmusica.org/uploads/presse/Programme%20Musica.pdf.zip

Keine Kommentare:

Impressum

Herausgeberin und inhaltlich Verantwortliche gemäß § 5 TMG: Petra Gabriel, Im Leimenacker 12, 79725 Laufenburg
Telefon: 0152/01789342, info(at)petra-gabriel.de, redaktion(at)3land.info
www.3land.info, www.petra-gabriel.de
Copyright © 2004-2014 für alle Seiten by Gabriel Publishing

Haftungshinweis: Trotz sorgfältiger inhaltlicher Kontrolle können wir keine Haftung für die Inhalte externer Links übernehmen. Bei unseren externen Links handelt es sich um eine subjektive Auswahl von Verweisen auf andere Internetseiten. Für den Inhalt dieser Seiten sind die jeweiligen Betreiber / Verfasser selbst verantwortlich und haftbar. Von etwaigen illegalen, persönlichkeitsverletzenden, moralisch oder ethisch anstößigen Inhalten distanzieren wir uns in aller Deutlichkeit.