Dienstag, 23. Juni 2009

L’inattendu et l’inouï

Strasbourg.- Richesse, diversité et ouverture : les vertus de l’écoute plurielle. Voilà musica 2009 (du 18 septembre au 3 octobre prochain), en invitant de nombreux compositeurs et interprètes, jeunes ou illustres et d’esthétiques variées, témoigne à nouveau de sa volonté d’élargir le champ des rencontres et des échanges avec les publics qui questionnent le festival tout en accompagnant son programme avec curiosité et exigence. Das Programm steht, musica 2009, der Vorverkauf für das Festival der zeitgenössischen Musik in Straßburg hat begonnen.

Véritable espace de liberté voué à la création musicale, Musica s’adresse à tous les publics, mélomanes avertis ou débutants. Depuis 1983, le festival présente pendant deux à trois semaines chaque automne à travers une trentaine de manifestations, les œuvres les plus significatives d’un XXe siècle riche en créations musicales avec ses références, ses héritages, ses chefs-d’œuvre et, bien sûr, les nouvelles générations d’artistes, compositeurs et interprètes qui renouvellent avec talent, en ce début de XXIe siècle, les écritures en offrant l’inattendu et l’inouï de la création.

Une récente étude menée auprès de cent quatre-vingts d’entre eux rend compte d’une forte empathie pour la manifestation qu’ils décrivent avant tout comme chaleureuse, sympathique et professionnelle en même temps qu’ils se définissent comme curieux, amateurs passionnés par la création musicale. Ils perçoivent la programmation de Musica avant tout comme éclectique, variée et ouverte, exigeante et pointue, tout en restant accessible. La majorité d’entre eux affirme que la création contemporaine est aussi ce qui motive leur choix dans les domaines du théâtre et des arts plastiques.

De cette première photographie, qui sera complétée au moment du festival par la distribution dans les salles d’un questionnaire, disponible également sur la site Internet et à la Boutique culture, Rémy Pflimlin, Président, et Jean-Dominique Marco
Directeur attendent "qu’elle nous fasse encore mieux connaître celles et ceux qui fréquentent le festival, donc mieux répondre à leurs attentes et surtout continuer à leur apporter cette passionnante confrontation entre le répertoire du XXe siècle et la création musicale en perpétuel mouvement."

La capacité du monde du spectacle vivant à en faire des spectateurs impliqués sera déterminante pour sa survie à long terme - musica accompagne ce début de siècle en plein bouleversement en déclinant les vertus de l’écoute plurielle et en réinventant son pacte avec une très actuelle modernité. Celle qui, sans barrières, conjugue richesse et diversité des répertoires, s’ouvre à des esthétiques musicales variées et aux jeunes générations avec une vingtaine de compositeurs âgés de moins de trente-cinq ans, notamment ceux de la génération des années soixante-dix – Johannes Maria Staud, Bruno Mantovani, Francesco Filidei, Raphaël Cendo, Dai Fujikura, Yann Robin… – dont les œuvres, brillantes et inventives, importantes déjà, parsèment l’édition 2009.

La jeunesse occupe à Musica une place centrale grâce aussi aux interprètes. Les orchestres et ensembles des deux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Paris et Lyon (Samedis de la jeune création européenne) comme ceux du Conservatoire de Strasbourg à l’occasion d’une journée portes ouvertes à la Cité de la musique avec dix-huit concerts gratuits dans le cadre des Journées du patrimoine, sont cette année partenaires du Festival, particulièrement soutenu dans cette démarche par la Sacem et la Fondation Lagardère.

L’italien Luca Francesconi et l’allemand Wolfgang Rihm, tous deux nés dans les années cinquante, s’approprient avec virtuosité le concert de rue aussi bien que le grand orchestre, le concerto autant qu’un magistral hommage à Haydn. Avec le flamand Kris Defoort, associé au metteur en scène Guy Cassiers, avec Steve Reich « super guest » de l’Ensemble Modern de Francfort ou le saxophoniste Steve Coleman et ses Five Elements, avec Sylvain Cambreling à la tête de l’Orchestre de Baden-Baden/Freiburg ou Susanna Mälkki dirigeant son Ensemble intercontemporain et François-Xavier Roth Les Siècles, avec le pianiste François-Frédéric Guy, le violoncelliste Jean-Guihen Queyras comme la soprano Marianne Pousseur, ils sont – parmi les personnalités qui parcourent l’édition 2009 – les représentants exemplaires d’une communauté artistique vivante et multiple.

La billetterie Musica est transférée à la Boutique Culture
Place de la Cathédrale.?
L'équipe sur place vous conseillera pour acheter vos places et abonnements à partir du mardi 16 juin 12h.
La Boutique culture est ouverte du mardi au samedi de 12h à 19h.


VOUS POUVEZ AUSSI ACHETER DES BILLETS :
- sur www.festival-musica.org
- par téléphone au +33 (0)3 88 23 47 23
- dans les fnacs et Carrefours (www.fnac.com - +33 (0)8 92 68 36 22)
- à l'entrée des salles (30 min. avant le début des manifestations).

http://www.festival-musica.org/

Keine Kommentare:

Impressum

Herausgeberin und inhaltlich Verantwortliche gemäß § 5 TMG: Petra Gabriel, Im Leimenacker 12, 79725 Laufenburg
Telefon: 0152/01789342, info(at)petra-gabriel.de, redaktion(at)3land.info
www.3land.info, www.petra-gabriel.de
Copyright © 2004-2014 für alle Seiten by Gabriel Publishing

Haftungshinweis: Trotz sorgfältiger inhaltlicher Kontrolle können wir keine Haftung für die Inhalte externer Links übernehmen. Bei unseren externen Links handelt es sich um eine subjektive Auswahl von Verweisen auf andere Internetseiten. Für den Inhalt dieser Seiten sind die jeweiligen Betreiber / Verfasser selbst verantwortlich und haftbar. Von etwaigen illegalen, persönlichkeitsverletzenden, moralisch oder ethisch anstößigen Inhalten distanzieren wir uns in aller Deutlichkeit.